L’incroyable calvaire d’une gauloise à Lutèce

J’avoue, je suis un peu méchant avec Riposte Laïque. A dire, comme ça, qu’ils racontent n’importe quoi pour organiser des apéros saucisson-pinard. On potasse un peu leurs articles, devant lesquels n’importe quelle personne saine d’esprit se demanderait comment on peut écrire ça sérieusement, et puis d’un coup, on tombe sur un article trop gentil pour être malhonnête. Voilà donc le calvaire de « Rose Martin », parisienne, qui nous raconte son enfer quotidien. De quoi faire la couverture du Nouveau Détective, assurément. Viols, agressions, menaces, attentats, c’est tout ça… ou presque.

Le village de Riposte Laïx, entouré des camps de Algérium, Tunisium, Marocum et Sénégalum

19h, notre gauloise a du rester cloîtrée toute la journée à cause de la chaleur, sans doute ramenée d’Afrique par quelque bronzé envahisseur. Heureusement, elle avait les éditos d’Ivan Rioufol, Fdesouche et les articles de Riposte Laïque pour se tenir informée de ce qui se passait derrière sa porte. Le soir arrivant, la voilà qui peut enfin sortir et aller faire ses courses. Première agression sauvage de la journée : une dame noire qui bloque la caisse du magasin en tentant de payer du rhum avec des tickets resto. Je vous vois rigoler, mais imaginez quand même un peu le calvaire : une grosse dame forcément pas d’ici (puisqu’elle est noire), qui veut se faire un punch au lieu de prendre un bon petit vin rouge bien de chez nous, et a qui l’Etat offre gracieusement de quoi manger. Avouez qu’il y a matière à scandale. Que font les journalistes ? Pourquoi ne se pressent-ils pas pour rapporter cette histoire ? Parce que ce sont d’infâmes gauchistes qui ne veulent pas voir la réalité en face, voilà pourquoi. Heureusement que Rose, elle, est là pour le raconter à un vrai site d’information.

Rose part ensuite promener son chien dans le parc. Seconde agression : un arabe, cette fois, qui regarde les cuisses d’une fille. #harcelementderue. Heureusement que Rose est là pour défendre cette pauvre femme qui n’osait rien dire et risquait sans doute le viol. Prenant son courage à deux mains, la voilà qui va en toucher deux mots à ce dangereux maghrébin. Mais voilà que le malotru ose lui dire qu’il ne matait pas, et qu’en plus elle serait raciste ! Je veux pas dire, mais vu sa petite obsession envers les gens de couleur, il se pourrait bien qu’il ait quand même un peu raison. Le pire, c’est qu’un deuxième arabe vient prendre la défense du premier ! Pauvre Rose, qui a frôlé de peu le viol en réunion !

Mais tout cela n’est rien en comparaison du double combo qui l’attend. Car c’est son chien, pourtant plus fidèle ami dans cette jungle hostile, qui s’est mis à jouer avec des enfants noirs ET arabes. Le drame incompréhensible. La pauvre a sans doute eu peur qu’il se fasse manger, après tout, combiner noir et arabe, ça donne des Chinois, non ? Et ces enfants mal élevés qui ne font rien qu’à vouloir jouer avec son chien et à se moquer d’elle. Des noirs qui achètent du rhum, des arabes qui regardent les filles, des enfants qui jouent avec les chiens. Ces étrangers ne respectent donc rien ? On comprend la colère de la pauvre Rose qui s’imagine déjà exilée sous la pluie de Bretagne afin de refonder le village d’Astérix. En attendant, elle a déjà publié son terrible témoignage dans « Résistance Républicaine ». Ne rigolez pas trop fort, c’est ça, aujourd’hui, la « Résistance ».

Et en plus, on arrive à l’heure !

Le Journal des Résistants, de Christine Tassin

11 février : J’ai vu un groupe de trois arabes sur le trottoir d’en face. Je crois que j’ai échappé de peu à un viol en réunion.

14 avril : Un kebab vient d’ouvrir dans mon quartier. Ces gens sont décidément partout.

23 février : Un immigré m’a demandé une cigarette. J’ai vu le regard noir qu’il m’a lancé quand j’ai dit que je n’en avais pas.

16 mars : En faisant mes courses, j’ai remarqué qu’aujourd’hui, les deux caissières du Franprix étaient noires. Et après on s’étonne du taux de chômage chez les Français de souche !

29 mars : Dans un parc, une arabe avait pas moins de trois enfants ! C’est sûr, ils ont un plan de substitution de la population.

12 avril : Une voisine m’a raconté qu’on avait tenté de voler son sac à main. Bien sûr, le voleur avait l’air bronzé (elle ne l’a pas bien vu mais c’est une évidence). Et bien sûr, pas un mot dans les médias, complices des délinquants.

17 avril : La boulangerie est fermée. Il y en a bien une tenue par un musulman, mais je refuse de manger du pain halal. Question de principe.

22 avril : Une histoire de meurtre dans les journaux. Le tueur présumé serait un certain « Sébastien ». Pourquoi modifier son nom ? On sait parfaitement que c’est un Mohamed.

6 mai : J’ai participé au dépouillement. Bien mal m’en a pris. Je sens l’odeur des sans-papiers sur chaque bulletin de vote pour François Hollande.

7 mai : Le pays se réveille dans un pays de gauche. Cette fois c’est sûr, nous sommes foutus. L’immigration massive approche. Dieu ait pitié de nos âmes.

Publicités
Post a comment or leave a trackback: Trackback URL.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :